Patrimoine
des marais salant

HISTOIRE

À l’origine des marais de l’île de Ré

Jusqu’au Moyen Age, l’île de Ré était composée d’îlots: Ré, le plus grand, qui correspond à la partie sud de l’île actuelle et les îlots d’Ars et de Loix (l’îlot des Portes s’étant rattaché à celui d’Ars dés le premier millénaire). Peu à peu, les passes entre ces différents îlots se sont comblées par le dépôt naturel d’alluvions argileux : le bri. Ainsi se mirent en place, grâce à ces sédiments imperméables et à des conditions climatiques propices, les éléments favorables à la création des marais salants rétais. Pour cela, ces terrains ont été gagnés sur la mer grâce à l’édification de levées préservant ces prises de la montée des eaux lors des grandes marées (voir carte ci contre).

OUTILS

La récolte du sel

Gros sel et Fleur de sel sont des produit entièrement naturels, ils ne subissent aucune transformation entre le moment de la récolte et leur commercialisation.
Récolté sur le fond du derneir bassin, l’aire saunante, le gros sel est d’une couleur grise due aux particules argileuses qu’il contient. Ordinairement récolté tous les deux jours, ce sel représente la majeure partie de la production du marais salant. Certains jours, lorsque l’évaporation est particulièrement soutenue, une fine pellicule se forme à la surface de l’aire saunante, c’est la fleur de sel. N’étant pas en contact avec le fond argileux du bassin, ce sel est naturellement blanc mais également plus fin que le gros sel. D’une saveur subtile, la fleur de sel s’utilise en sel de table.

FONCTIONNEMENT

Les principes du marais salant

Elément essentiel du patrimoine rétais, les marais salants ont modelé le paysage et forment un milieu naturel particulièrement riche qui héberge une grande variété d’oiseaux et de plantes spécifiques. Le maintien et la valorisation de l’activité salicole garantit la préservation de cet équilibre entre l’homme et son milieu.

LE MILIEU NATUREL DU MARAIS

La faune et la flore

Les marais salants sont un espace naturel privilégié entre terre et mer qui abrite un écosystème fertile mais à l’équilibre fragile. Le saunier, en entretenant le circuit hydraulique, en assurant le renouvellement de l’eau dans les bassins et en maintenant les niveaux d’eau dans le marais, permet la préservation de ce milieu naturel.
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.